LOA SANS APPORT

Découvrez le fonctionnement d’une LOA sans apport, un contrat de location avec option d’achat sans argent à avancer pour l’automobiliste.

Fonctionnement de la LOA

Un contrat le location avec option d’achat (LOA) permet à un automobiliste de louer un véhicule pendant une durée comprise entre 1 et 5 ans, ce mode de financement a la particularité de placer l’automobiliste comme locataire du véhicule et de lui permettre de el racheter au terme du contrat, en réglant le montant de la valeur résiduelle (option d’achat). Le vendeur (la concession ou le mandataire) fait appel à un organisme de financement (filiale ou société de financement) qui devient le propriétaire du véhicule (désigné comme bailleur) et propose le financement pendant la durée convenue. Ce mode de financement est très apprécié des automobilistes, cela concerne par ailleurs 3 véhicules neufs sur 4 vendus en France.

La LOA permet de choisir son véhicule, de le personnaliser, de le configurer suivant ses besoins, il est par ailleurs possible d’inclure l’entretien en concession et les services annexes comme l’assurance de la voiture ou encore l’extension de garantie. Le montant du loyer de la LOA sera donc défini en fonction du prix de vente du véhicule (comprenant les options, les équipements supplémentaires) et des options du contrat : kilométrage annuel, entretiens. C’est surtout le kilométrage annuel qui peut jouer sur le montant du loyer à rembourser, lorsque ce dernier est trop élevé, les concessions proposent de rajouter un apport.

contrat leasing
Un large choix de véhicules et de marques
Des offres de LOA sur mesure et sans apport
Estimation gratuite & sans engagement

L’apport est-il obligatoire ?

L’apport est désigné comme une somme d’argent dont dispose l’automobiliste et qu’il souhaite ajouter au financement pour premièrement obtenir plus facilement sa LOA et deuxièmement réduire le loyer mensuel. Lorsque la concession automobile propose un contrat de LOA, il y aura quelques frais lors de la souscription qui pourront être réglé par l’apport, mais cette somme d’argent versée par l’automobiliste va surtout permettre de réduire le coût du crédit adossé à la location. Ainsi, l’automobiliste peut réduire plus ou moins fortement son loyer en fonction de la somme qu’il va verser au bailleur. C’est le même principe qu’un apport pour un prêt immobilier.

L’apport n’est absolument pas obligatoire simplement l’obtention d’un financement tel qu’un leasing reste à l’approbation du bailleur qui propose le financement. Si ce dernier juge que la situation de l’automobiliste ne permet pas de rembourser le loyer sans avoir d’apport, alors il peut décider de refuser l’obtention de la LOA. Comme la location est financée par un crédit à la consommation, il y a toutes les obligations à respecter pour le bailleur au niveau de la capacité de remboursement et de l’endettement maximal de 33%. L’apport permet souvent de faciliter l’obtention en jouant sur la capacité à s’endetter.

Apport et premier loyer majoré : quel rapport ?

On parle souvent de premier loyer majoré dans le cadre de la souscription d’une offre de leasing automobile, en LOA généralement (rarement en LLD). Le loyer majoré est tout simplement le premier prélèvement qui sera effectué sur le compte bancaire de l’automobiliste et comprenant le premier mois de remboursement de la LOA ainsi que les frais de mise en place du financement et le montant de l’apport. Si l’automobiliste décide de verser un apport, le bailleur tiendra compte du montant et définira le montant du premier loyer majoré en fonction du loyer mensuel de la LOA et du montant de l’apport, ainsi, l’automobiliste laisse l’apport sur son compte bancaire et il est prélevé par le bailleur directement.

Lorsque la LOA est accordée sans apport, il est possible qu’un premier loyer majoré soit tout de même appliqué. Ce montant majoré ne tiendra compte que du loyer de la LOA et des frais de dossiers. Chaque bailleur applique ensuite des conditions de souscriptions différentes, les frais comme certains équipements de la voiture ou certains services peuvent être négociés avec la concession lors de la demande de devis.

Comment obtenir une LOA sans apport ?

L’apport n’étant pas une obligation, tout automobiliste souhaitant souscrire une offre de location avec option d’achat peut déposer une demande de devis auprès d’une concession automobile ou d’un mandataire. Il faut savoir que tout professionnel proposant la vente de voiture peut proposer des offres de locations avec options d’achat, les taux des crédits permettant de financer la location peuvent souvent jouer dans la qualité de l’offre. Il suffit d’avoir la capacité d’emprunt suffisante pour pouvoir supporter le loyer à rembourser, il faut simplement tenir compte de son endettement actuel et définir un loyer maximal à ne pas dépasser. Le choix du véhicule, de la finition et des équipements joue fortement dans le montant du loyer définitif. Il faut donc ajuster le loyer en fonction de ses besoins et de ses capacités.

Après obtention du devis pour le véhicule et les modalités du leasing : kilométrage, garantie, assurance, entretien, le dossier de l’automobiliste (sans apport) sera envoyé chez le bailleur pour une étude et un décision sur le financement. Après une réponse positive, le véhicule est commandé et l’automobiliste remboursera son premier loyer après remise des clés. Il est possible d’obtenir un devis par internet ou en se rendant directement dans la concession. Bon à savoir, certains professionnels proposent des outils de simulation de leasing en ligne.

Obtenir une LOA sans apport avec une voiture d’occasion

Si l’apport est très souvent demandé pour des véhicules neufs, il faut savoir qu’il existe un marché du leasing d’occasion sans apport, soit par le biais des concessions réinjectant des véhicules collaborateurs ou issus d’un premier leasing, soit par le biais de particuliers souhaitant effectuer un transfert de leasing. L’idée dans le transfert est tout simplement de récupérer un contrat de LOA en cours auprès d’un particulier, l’avantage de cette solution est que l’apport (s’il y en avait un) a déjà été versé par l’automobiliste et que le repreneur n’aura pas à verser de somme conséquente, il devra simplement s’acquitter des frais de transferts (quelques centaines d’euros tout au plus).

Il faut donc déposer une demande de reprise de la LOA auprès du bailleur ayant accepté le financement du leasing, et dans le cadre d’un apport important versé par le premier automobiliste, le repreneur bénéficiera d’un coût moins important et donc d’un loyer attractif. Il peut aussi racheter le véhicule au terme du contrat de LOA en réglant la valeur résiduelle.