Kilométrage leasing

Voici un dossier complet pour tout savoir sur le kilométrage dans un contrat de leasing en LOA (ou LLD), le type de kilométrage, les frais pour les kilomètres dépassés et les informations pratiques à connaître.

Qu’est-ce que le kilométrage annuel dans le leasing ?

Dans une offre de leasing proposée sous forme de location avec option d’achat (ou en LLD), c’est-à-dire de LOA, l’automobiliste doit définir un kilométrage annuel qu’il s’engage à respecter. C’est-à-dire qu’il va souscrire un contrat avec un véhicule neuf ou d’occasion, pendant plusieurs années (en moyenne 36 mois) et il va s’engager pendant cette durée à ne pas dépasser le seuil du kilométrage fixé. En général, les offres de leasing sont proposées sur 36 mois avec un kilométrage annuel de 10 000 kms, autrement dit, l’automobiliste doit restituer le véhicule au terme du leasing avec tout au plus 30 000 kms.

Le kilométrage joue un rôle important dans le coût du leasing, en effet car plus le véhicule aura de kilomètre et plus sa côte va se réduire, ce qui implique une perte de valeur vénale. De plus, un nombre plus important de kilomètres entraine des entretiens supplémentaires et donc un coût plus important. C’est pour cette raison que les concessions demandent aux automobilistes de bien chiffrer les kilomètres qui seront inscrit sur le contrat de leasing.

compteur voiture
kilometrage

Peut-on opter pour un leasing avec gros kilométrage ?

Le kilométrage peut être ajusté en fonction de ses besoins mais aussi de ses habitudes de déplacements, que ce soit dans un cadre privé ou dans un cadre professionnel. Si le véhicule est utilisé par une entreprise dans le cadre d’une activité professionnelle, il va être nécessaire de définir un kilométrage élevé sur le contrat de leasing, permettant d’assurer les déplacements chez les clients ou les interventions pendant toute la durée du leasing.

De nombreux particuliers ont aussi des besoins importants en kilométrages, que ce soit via une LOA ou une LLD, le véhicule étant utilisé tous les jours pour des trajets domicile/travail, il doit être en état de rouler et surtout le contrat doit prévoir le quota suffisant de kilomètres pour ne pas avoir à régler des frais de kilométrage dépassé. Ce qui peut coûter cher. En matière de gros kilométrage, il y a souvent de belles opportunités dans les offres de transfert de leasing, en effet, certains véhicules sous utilisés ont un quota de gros kilométrage à effectuer sur la durée restante.

Doit-on payer les kilomètres dépassés ?

Tous les contrats de leasing, que ce soit en LOA ou en location longue durée (LLD), prévoient des frais de dépassement kilométrique, c’est-à-dire que chaque kilomètre dépassé devra être remboursé à la concession. Une facture sera émise invitant l’automobiliste à régler le montant dû pour non respect du forfait kilométrique. Il faut compter en moyenne 15 centime du kilomètre, ce tarif diffère selon les concessions et les modèles de voitures.

Dans le cadre d’un contrat dont le kilométrage a été initialement défini trop bas, il est possible de contacter son bailleur afin de demander une actualisation du kilométrage, cette solution est au bon vouloir du loueur. C’est-à-dire que si ce dernier ne souhaite pas revoir le contrat et le forfait kilométrique, alors il faudra respecter les conditions ou dépasser volontairement les kilomètres fixés dans le contrat de leasing en ayant conscience de devoir régler les sommes dues.

illimité

Leasing et kilométrage illimité : est-ce possible ?

Il existe des offres de location au kilométrage illimité, il s’agit généralement de locations à courte durée proposées par les loueurs de véhicules à la journée, la semaine ou au mois. Ces contrats étant basés sur des durées courtes, les loueurs peuvent se permettre de proposer un kilométrage sans limite. Il est plus difficile de retrouver ces offres dans le leasing, on ne parvient pas à obtenir une LOA au kilométrage illimité tout simplement parce que le kilométrage fait partie des éléments permettant d’affiner le prix de la voiture à la fin du contrat, ce que l’on appelle la valeur résiduelle.

Idem en location longue durée, la LLD kilométrage illimité reste un produit très rare car ce contrat étant basé sur une location mobilière sans recours à un crédit à la consommation, le loueur doit être en mesure de récupérer une valeur de revente ou de nouvelle location avec la première LLD. La seule solution serait d’appliquer un coût du loyer très important.