Crédit auto sans apport : quelles conditions ?

GUIDE CREDIT AUTO

Obtenez les meilleures propositions de financement pour un crédit auto sans apport à verser.

Crédit auto sans apport : quelles conditions ?

A quoi sert l’apport dans un prêt auto ?

L’apport est une somme d’argent versée par l’emprunteur à l’établissement de crédit qui lui accorde un prêt auto au début du contrat. Cette somme d’argent peut être constituée d’une épargne personnelle et résultante de la revente d’un ancien véhicule. La plupart des offres de reprises automobiles permettent de constituer un apport pour financer une partie de l’achat d’un nouveau véhicule. L’apport n’est pas récupérable en fin de contrat, il va surtout permettre d’intervenir sur l’endettement de l’automobiliste. En réglant une partie du coût du crédit lors de la souscription, l’emprunteur réduire le montant des mensualités pour le reste du contrat.

Il faut savoir qu’en France, il n’est pas possible de s’endetter au-delà de 35% de ses revenus. Cette limite représente le seuil financier au-delà duquel il devient très difficile d’honorer ses dettes. Les complications financières peuvent être particulièrement contraignantes et lourdes, ce qui peut plonger un ménage dans une situation de non paiement. Pour maintenir l’équilibre financier et surtout pour mieux maitriser ses mensualités, les banques et organismes de crédit conseillent de verser un apport mais cet élément n’est absolument pas obligatoire.

Quelles conditions pour obtenir un crédit auto sans apport ?

SI l’apport permet d’ajuster le montant des mensualités et de faire passer un dossier de prêt auto pour un ménage qui déjà des crédits en cours, il ne revêt pas un caractère obligatoire (sauf pour des produits spécifiques comme le crédit auto à taux 0). Un emprunteur ayant la capacité de rembourser une mensualité pleine, sans verser le moindre apport pourra obtenir son financement sans contrainte particulière. Pour obtenir un prêt auto sans apport, il faut déjà disposer de la capacité de remboursement exigée par l’établissement de crédit. Un ménage peut consacrer jusque 35% de ses revenus au remboursement de mensualités, le montant de la mensualité du prêt auto doit être contenu dans ces 35%, et tenir compte des éventuels crédits en cours.

Au-delà, l’emprunteur doit répondre aux obligations de solvabilité. Situation professionnelle, revenus, charges, la situation financière de l’emprunteur doit répondre aux exigences des établissements financiers. Ces derniers sont dans l’obligation de vérifier ces informations conformément à leur devoir de conseil et aux règles instaurées par les instances financières. Par conséquent, un taux d’endettement correct ne signifie par pour autant une acceptation du dossier de prêt auto sans apport. Le reste à vivre peut parfois bloquer la faisabilité du prêt.

Sans apport : crédit affecté ou prêt perso ?

On a tendance à parler de prêt auto sans forcément expliquer la nature des crédits à la consommation. Il existe deux types de prêts qui peuvent être souscrit pour l’achat d’un véhicule et sans verser d’apport : le prêt auto affecté et le prêt personnel. Le prêt auto affecté signifie que l’achat de la voiture est affecté au crédit, un lien direct qui signifie que les fonds ne seront débloqués que si l’achat est réellement effectué. Il faut bien évidemment justifier le montant de l’emprunt par un bon de commande ou une facture. Les fonds sont généralement versés directement sur le compte du vendeur professionnel, à savoir une concession, une mandataire ou un revendeur. L’affectation peut entrainer des contraintes comme l’interdiction de revendre la voiture avant un certain délai.

De l’autre côté, on a le prêt personnel. L’avantage de cet emprunt réside dans l’absence de justification autour du projet. C’est une somme débloquée sur le compte bancaire de l’emprunteur et lui permettant de concrétiser le projet de son choix. Sans apport, ce prêt peut être contracté pour un achat de voiture mais peut aussi inclure des dépenses diverses. L’emprunteur définit le montant de l’enveloppe qu’il souhaite obtenir sur son compte et peut ensuite procéder à des recherches de véhicules. Cette solution sera mieux adaptée à un achat de voiture entre particuliers. Mais attention, si la vente est annulée, le prêt est tout de même débloqué. A partir du versement des sommes sur le compte bancaire de l’automobiliste, il faut commencer à rembourser le prêt, même si le véhicule n’est pas encore acheté.

Bon à savoir : les deux types de prêt auto sont compatibles avec l’achat d’un véhicule neuf ou d’un véhicule d’occasion.

Quelles démarches ? Qui contacter ?

Le prêt auto est distribué par les banques, les organismes de crédit et les filiales de constructeurs automobiles. Il faut savoir qu’un automobiliste peut contacter sa banque ou un organisme indépendant pour financer l’achat de son véhicule, surtout si ce dernier propose des conditions sans apport. L’automobiliste est libre de choisir l’établissement financier pour son financement, il doit cependant fournir les informations relatives au prix du véhicule et les documents justificatifs suivants :

  • Carte d’identité ou passeport
  • 3 derniers relevés de compte
  • 3 dernières fiches de salaire
  • Avis d’imposition
  • Justificatif de domicile
  • RIB

Ces éléments permettent de constituer le dossier de prêt auto qui sera pris en charge par un analyste et qui se chargera d’évaluer la faisabilité du projet. Il est cependant conseillé de solliciter un minimum de trois offres pour évaluer et dénicher la meilleure proposition. En ce sens, c’est le comparateur de prêt auto en ligne qui permet de gagner du temps dans ses démarches. Il faut idéalement comparer une proposition de concession automobile (ou mandataire auto), une proposition de banque et une d’un organisme de crédit. La disparité des établissements sollicités facilite la comparaison et le choix de la meilleure offre de prêt auto sans apport.