Assurance auto sans justificatif : infos et simulation

GUIDE ASSURANCE
L’obtention d’un devis pour une assurance auto ne nécessite pas de justificatifs, mais ces documents deviendront obligatoires pour valider le contrat.
concession

Les justificatifs et l’assurance auto

L’obtention d’un contrat d’assurance auprès d’un assureur va nécessiter de fournir des informations relatives au véhicule avec notamment la cylindrée et la puissance fiscale mais aussi le numéro d’immatriculation. Cela permet tout premièrement à l’assureur d’appliquer un tarif en fonction de la puissance de la voiture mais aussi de recueillir toutes les informations nécessaires quant à la marque, au modèle mais aussi à la finition. Pour pouvoir assurer une voiture, il faut également disposer d’un permis de conduire, un document indispensable pour pouvoir rouler en toute légalité sur les voies françaises. Enfin, l’automobiliste doit justifier de son bonus/malus en fournissant un relevé de situation, un document qu’il peut obtenir auprès de son assureur actuel.

Tous ces justificatifs sont nécessaires dans le cadre d’une souscription a un contrat d’assurance automobile, simplement, ces documents ne seront pas forcément obligatoires à l’étape de simulation et les assureurs peuvent proposer une tarification sans que l’automobiliste ait besoin de fournir tous les justificatifs. Il faudra bien évidemment rassembler les documents pour valider le contrat d’assurance auto si l’offre correspond au besoin de l’automobiliste. À noter qu’il faudra fournir un RIB afin de mettre en place le prélèvement automatique mensuel.

A quel moment souscrire le nouveau contrat ?

En France, il est interdit de rouler avec un véhicule sans assurance, c’est ce que l’on appelle un défaut d’assurance et l’automobiliste s’expose à une amende forfaitaire délictuelle en cas de contrôle routier (police, gendarmerie). Depuis le 1er janvier 2017 et notamment la nouvelle loi de modernisation de la justice, circuler sans assurance est un délit pouvant entraine une amende d’un montant de 500 euros, conformément aux articles 495-17 du code de la route. Ce montant peut être minoré à 400 euros en cas de paiement dans un délai rapide et majorée jusque 1000 euros. A noter qu’en cas de traitement judiciaire classique, l’amende peut aller jusque 3750 euros.

Sur la base des risques auxquels s’expose l’automobiliste, il est donc important de prendre toutes les précautions nécessaires en cas de changement d’assurance automobile. Il est donc vivement conseillé de souscrire une assurance automobile avant de résilier le contrat actuel (cela est aussi bien valable pour un contrat classique que pour une voiture en LOA). Il faut donc demander le relevé d’information à son assureur actuel permettant d’obtenir le montant du bonus/malus, et opérer ensuite les démarches nécessaires pour obtenir une à plusieurs propositions d’assurances auto.

A ce juste titre, il est vivement conseillé aux automobilistes de comparer les propositions des assureurs en matière d’assurance de voiture, en prenant soin de bien comparer les mêmes garanties, suivant le type de formule retenue (tiers, tiers plus ou tous risques). Les instances financières incitent de plus en plus les automobilistes à utiliser des comparateurs en ligne ou à solliciter les services de sites spécialisés pour faciliter l’obtention des meilleures offres en matière d’assurance auto. Leazing.fr, par le biais de son partenaire, vous propose justement de comparer gratuitement les offres d’assurances auto en ligne.

Résilier l’assurance auto : peut-on le faire sans justificatifs ?

Côté résiliation, l’automobiliste doit pouvoir présenter une offre concurrente proposant un même niveau de garantie pour pouvoir résilier son assurance auto pendant la première année qui suit la souscription. Passé ce délai, il devra opérer la résiliation à la date anniversaire du contrat. Il lui est obligatoire de fournir un justificatif concernant l’offre de l’assurance automobile concurrente et bien évidemment, l’assureur qui proposera cette offre exigera tous les justificatifs nécessaires à la validation du contrat. Sans ces documents, le contrat d’assurance ne pourra pas être validé et la résiliation ne sera pas effective. Bon à savoir : la plupart des assureurs proposent la prise en charge des formalités de résiliation.

Simulez votre assurance automobile
Devis gratuit & sans engagement