Comment assurer une voiture lors d’une acquisition ?

Que ce soit dans le cadre d’une reprise de leasing ou d’un achat de véhicule d’occasion, il est obligatoire selon l’article L211-1 du Code des Assurances d’assurer un véhicule pour pouvoir rouler avec la voiture. Il faut donc prévoir une assurance, même temporaire, pour le jour d’achat ou de reprise des clés.
Simulez votre assurance automobile
Devis gratuit & sans engagement

Assurance auto : achat et trajet retour

De nombreux automobilistes vont acheter un véhicule d’occasion ou effectuer une reprise de leasing auprès de particuliers, une transaction qui nécessite pour l’acheteur (ou le repreneur) d’assurer le véhicule pour le jour de la transaction, ceci lui permettant d’effectuer le trajet retour en étant assuré. Il faut savoir que la voiture va bénéficier de l’assurance de son propriétaire jusqu’au moment de la vente. À partir du moment où la carte grise a été barrée et que le certificat de cession a été rempli, la vente est actée. Cela signifie tout simplement que l’assurance du propriétaire ne s’applique plus et c’est à l’acheteur d’effectuer les démarches nécessaires, en amont, pour assurer la voiture.

Dans ce type de transaction, c’est l’acheteur qui va au préalable effectuer les démarches auprès de son assureur ou d’une compagnie d’assurance automobile. Il peut assurer de façon temporaire le véhicule en prenant soin de contacter par téléphone ou par courriel son assureur, ceci permettant de l’informer de la transaction à venir et d’être assuré au minimum pour effectuer le trajet retour. L’automobiliste peut même avoir recours à la une simulation d’assurance auto en ligne afin d’obtenir plusieurs propositions et d’être assuré au meilleur prix.

trajet

Comment assurer la voiture pour le trajet retour ?

L’automobiliste a plusieurs solutions pour assurer le véhicule lors du trajet retour. Si ce dernier s’y prend à l’avance, il peut définir avec son assureur où via un comparateur son contrat d’assurance avec les garanties souhaitées. Cela lui permet de mettre en place le contrat et d’obtenir la tarification correspondant à ses besoins. L’assureur demandera simplement une copie de la carte grise actuellement au nom du vendeur (ou cédant dans le cadre d’un transfert de leasing) pour valider les informations relatives au véhicule. Le contrat sera finalisé lorsque l’automobiliste ajoutera au dossier la nouvelle carte grise à son nom. Il faut donc prendre le temps d’étudier les offres des assureurs pour trouver la proposition la plus intéressante et surtout la moins coûteuse.

La plupart des automobilistes vont tout simplement assurer au minimum le véhicule qui va être acheté pour pouvoir effectuer le trajet retour en toute légalité. Ils vont affiner le contrat lorsque ces derniers obtiendront la nouvelle carte grise. Cette démarche est surtout liée à la possible annulation de vente à la dernière minute, il est fréquent d’effectuer toutes les démarches nécessaires en amont et que la vente tombe à l’eau, parce qu’un notre acheteur s’est manifesté plus rapidement par exemple.

Que risque-t-on à rouler sans assurance auto ?

Ne pas assurer un véhicule lors du trajet retour peut coûter très cher. L’article L324-2 du Code de la route prévoit que rouler sans assurance peut exposer l’automobiliste à une amende de 3750 euros, ce dernier peut même faire l’objet d’une suspension de permis, voire d’annulation. En cas d’accident impliquant la responsabilité de l’automobiliste et surtout des dommages causés à d’autres personnes, les conséquences peuvent être très lourdes. Mieux vaut ne pas prendre de risque, et même assurer sa voiture de façon provisoire.