Monospace

Véhicule familial par excellence, la gamme des monospaces est quasiment présente chez tous les constructeurs de voitures, des véhicules qui offrent jusque 7 places et de la mobilité pour répondre au besoin des familles.

Monospace : de 5 à 7 places

Différents types de véhicules sont présents sur le marché automobile, de la petite citadine en passant par le SUV sans oublier les breaks mais il y a une catégorie qui a su répondre à une réelle demande et qui continue de bien se vendre : c’est le monospace. Le monospace est la réponse parfaite à la demande des familles, une voiture conçue pour offrir du confort, un grand nombre de places et surtout de l’espace. La performance du moteur ainsi que la sportivité ne font pas forcément partie des qualités recherchées, même si certains constructeurs n’oublient pas ces critères d’achats.

Un monospace est par définition un véhicule spacieux offrant au minimum 5 véritables places assises et pouvant généralement aller jusque 7 places. C’est une voiture qui a été conçue pour des familles ayant plusieurs enfants. Lorsque l’on a 3 enfants, et surtout en bas âge, il faut de l’espace pour pouvoir installer les sièges enfants (une éventuelle coque pour bébé) et surtout réussir à faire rentrer les poussettes, les bagages et autres sacs à langer. Il faut également de la modularité, de l’habitabilité pour pouvoir accéder facilement à l’arrière, sans se cogner lorsque l’on attache soigneusement les enfants. Le monospace est donc avant tout une voiture familiale par excellence.

Bon à savoir : le premier monospace proposé sur le marché et identifié en tant que tel a été le Renault Espace, lancé en 1984. Une mode venant tout droit des États-Unis.

restitution leasing

Comment choisir le meilleur monospace ?

Le choix du monospace va généralement se faire auprès des automobilistes sur trois critères :

  • Volume de coffre
  • Budget
  • Nombre de places (7)

Trois éléments indispensables pour comparer les véhicules présents sur le marché et faire un choix. Il faut savoir que pour le volume de coffre, on est généralement sur un volume moyen de 700 litres. Côté budget, on est sur une moyenne de 25 000 euros avec un minimum d’option, la facture peut gonfler suivant le type d’options et la motorisation souhaitée. A noter que le monospace 7 places le moins cher du marché est affiché à moins de 17 000 euros, un prix particulièrement intéressant porté par le Dacia Lodgy.

Concernant le nombre de places, la plupart des modèles offrent 5 places assises fixes et deux places amovibles pour arriver à un monospace 7 places. Le grand avantage des différents modèles proposés sur le marché est de pouvoir bénéficier d’une grande modularité, c’est-à-dire que l’on peut faire basculer les sièges arrières pour obtenir plus d’espaces, notamment si l’on doit transporter des objets volumineux : meubles, équipements, bagages. Tous les modèles n’ont pas les mêmes particularités de modularité, il faut donc veiller à bien vérifier la présence des sièges et les solutions proposées pour plus d’espace.

Comment financer l’achat d’un monospace ?

Si le prêt auto a longtemps été le mode d’achat préféré des Français, l’heure est actuellement au leasing automobile. Les Français continuent d’acheter des monospaces mais préfèrent passer par une formule de location avec option d’achat, un contrat de crédit-bail qui propose d’être locataire du véhicule pendant la durée du contrat puis qui propose une option d’achat permettant d’en devenir propriétaire. Le gros avantage est de pouvoir définir le montant d’un loyer adapté à ses besoins et à ses revenus, puis d’inclure les entretiens, de façon partielle ou totale. Côté kilométrage, on peut facilement définir une limite annuelle à ne pas dépasser permettant de réduire un peu plus le coût du leasing. Finalement, la location avec option d’achat pour un monospace est souvent plus intéressante lorsqu’elle dure moins de 3 années, sans oublier la reprise d’un leasing (opéré dans le cadre du transfert de leasing) qui peut permettre de réaliser de belles affaires, soit pour un achat direct, soit pour continuer à profiter du contrat de crédit-bail.