Quelle est la meilleure offre de LOA sans apport en 2021 ?

GUIDE LOA

Profitez des meilleures offres de leasing automobile pour la marque et le modèle de votre choix, estimation en ligne gratuite et sans engagement.

Contrat LOA

Principe et fonctionnement du leasing auto

Le leasing automobile est ce que l’on appelle un crédit-bail, c’est tout simplement une location qui va être financée par un crédit à la consommation. Plutôt que d’acheter directement le véhicule, l’automobiliste peut le louer auprès d’un bailleur qui proposera en contrepartie le règlement d’un loyer sur une durée définie. Cette solution va intégrer trois parties :

  • le bailleur qui propose le financement
  • l’automobiliste qui recherche un véhicule
  • la concession ou le mandataire qui propose le véhicule

On peut distinguer deux types de contrats : la location avec option d’achat (LOA) et la location longue durée (LLD). La différence se joue principalement sur la possibilité de racheter le véhicule avec la LOA, une valeur résiduelle est définie au niveau du contrat et permet à l’automobiliste de devenir propriétaire de la voiture à partir du 13e mois, puis chaque mois suivant jusqu’au dernier. Pour la LLD, il est obligatoire de restituer le véhicule au bailleur.

Côté conditions, le leasing peut être mis en place sur une durée minimale de 24 mois et maximale de 72 mois. Il est possible d’inclure les entretiens dans le contrat, mais aussi d’intégrer des services additionnels comme l’assurance ou la garantie. Il est possible de définir le kilométrage annuel, avec une limite généralement fixée à 50 000 kms par an. Il faut savoir que ce type de contrat ne présente pas forcément d’intérêt pour les automobilistes souhaitant effectuer un gros kilométrage sur une durée longue. La LOA ou la LLD facilite un changement régulier de véhicule, la plupart des contrats vont être proposés sur 36 mois ou 48 mois.

Le rôle de l’apport dans un contrat de LOA

L’apport est un élément central dans une demande de location avec option d’achat, il s’agit d’une somme qui peut être versée par l’automobiliste (via son épargne, un compte bancaire) ou qui peut résulter de la reprise d’un ancien véhicule. L’intérêt est de verser un premier loyer majoré, qui va permettre de réduire le coût du leasing sur toute la durée du contrat mais aussi de proposer un loyer réduit. L’apport ne peut excéder 30% du coût total du leasing automobile, au-delà, il n’y a plus forcément d’intérêt à mettre en place un contrat de location par crédit-bail.

Dans la pratique, les bailleurs (organismes qui proposent le financement) vont exiger un apport pour se prémunir du risque financier, et notamment de possibles impayés de la part de l’automobiliste. Plus l’apport est conséquent et moins le risque est élevé, ce qui permet de mieux contrôler le financement des contrats de LOA à destination des particuliers, comme des entreprises. Si l’apport peut faire l’objet d’une exigence, ce n’est pas pour autant une obligation pour l’automobiliste. Il est en effet possible d’obtenir une LOA sans apport personnel.

Bien évidemment, il faut disposer des capacités financières suffisantes pour pouvoir couvrir le remboursement d’un loyer plein, une étude de faisabilité est nécessaire pour s’assurer de la capacité d’emprunt de l’automobiliste. Il faut vérifier la présence d’autres emprunts en cours, mais aussi le taux d’endettement car ce sera la principale limite à la mise en place de la LOA sans apport.

Comment obtenir la meilleure offre de LOA ?

Il y a plusieurs conseils à suivre pour obtenir la meilleure offre de LOA sans apport, et cela passe naturellement par la comparaison des propositions des professionnels de l’automobile.

Comparer concessions et mandataires auto

Les concessionnaires automobiles et les mandataires se positionnent sur deux marchés différents. Les concessions vont chercher à accompagner l’automobiliste, à lui proposer un essai mais aussi toute une série de services autour de l’expérience client. La concession cherche avant tout à attirer de nouveaux clients et à les fidéliser, avec en prime l’intégration des entretiens et des services additionnels. Cette dernière va se reposer sur sa filiale de financement (organisme financier appartenant au même groupe) pour les offres de LOA ou de LLD. Elle cherchera en dernier ressort une solution de financement auprès d’organismes de crédit indépendants.

Le mandataire auto est un professionnel de l’achat, il se positionne sur un véhicule moins cher à l’achat, avec des remises qui peuvent être intéressantes. Le mandataire va acheter des véhicules en grand volumes, en France comme à l’étranger, et s’attèlera à proposer ensuite des solutions de financement comme notamment la location avec option d’achat. Le mandataire travaille avec un ou plusieurs établissements financiers indépendants. Il est fréquent que les services apportés autour du véhicule soient moindres, comme l’absence d’entretien dans le loyer.

Avec ou sans entretien ?

Si l’apport peut jouer un rôle majeur sur le montant du loyer, il en va de même pour les entretiens du véhicule. Un automobiliste se doit d’assurer tous les entretiens du véhicule, d’autant plus lorsque celui-ci est en location auprès d’un bailleur. Il y a des préconisations de constructeurs, et notamment les entretiens en détail à effectuer en fonction du kilométrage et de l’âge du véhicule. Lorsque les entretiens ne sont pas inclus dans le loyer, ce dernier peut tout de suite être plus attractif. Cependant, l’automobiliste devra assumer les entretiens en dehors de son loyer, ces entretiens feront l’objet d’une vérification lors de la restitution du véhicule, si l’option d’achat n’est pas levée.

L’entretien n’est pas la seule option facultative, il faut aussi tenir compte des autres services additionnels comme l’assurance du véhicule, la perte financière ou encore l’extension de garantie. Tout autant de services qui peuvent justifier un loyer plus bas ou plus élevé.