Assurance auto pour VTC : quels avantages ?

GUIDE ASSURANCE

Si les VTC sont de plus en plus nombreux, à l’image de plateformes comme Uber, c’est parce qu’il est bien plus simple de devenir chauffeur VTC alors qu’une plaque de taxi est très difficilement accessible et coûteuse. Quelques distinctions comme l'interdiction à la maraude permettent toutefois de différencier VTC et taxi.

Chauffeur VTC

Assurance auto pour VTC, que faut-il ?

En tant que VTC, on ne peut pas prendre de passagers payants sans être couverts par une assurance spécifique. Elle est l’assurance responsabilité civile professionnelle qui va vous couvrir dans toutes les situations liées au préjudice client. Il peut être matériel ou immatériel, causé par votre faute, par la malchance comme un accident ou une panne, ou causé par une erreur de votre part. Ainsi, une perte ou détérioration d’un bagage client peut être couvert, ainsi que le remboursement de son billet d’avion si vous arrivez en retard à l’aéroport, par exemple. Évidemment, et c’est le plus important, l’assurance auto pour VTC couvre aussi les dégâts corporels que vous pourriez causer comme le VTC à votre client ou à un tiers. Elle est donc l’assurance obligatoire, mais dans le même temps minimal. D’autres couvertures sont à explorer pour mener sereinement son activité.

Les garanties complémentaires de l’assurance auto VTC

L’assurance responsabilité civile professionnelle, c’est une chose. Mais elle ne couvre par exemple pas votre voiture, qui est votre outil de travail. Elle doit donc être couverte, c’est de toute façon la loi. Vous devez déclarer votre activité à votre assureur, si ce n’est pas le même avec la première assurance. Et dans le cas de la voiture, une garantie complémentaire comme le remboursement à neuf du véhicule, le prêt d’un véhicule de remplacement adapté à votre activité ou une indemnisation forfaitaire d’immobilisation doivent être considérés de manière poussée. Si la voiture est votre outil de travail, votre permis de conduire aussi. Il peut être alors envisageable de couvrir des problèmes de ce côté avec la prise en charge des stages de récupération de points, par exemple. Bien que les véhicules soient contrôlés régulièrement pour mener à bien son activité de chauffeur VTC, la prise en charge des dépannages, dès 0 km, paraît aussi une démarche utile. C’est à vous de voir ensuite, en fonction de votre situation, des couvertures nécessaires.

Obtenir une estimation en ligne

Que vous soyez un professionnel chauffeur de VTC ou un particulier, il y a toujours cette dualité entre la nécessité d’une couverture optimale et un prix raisonnable. La solution ? Utiliser un comparateur d’offres d’assurance auto pour VTC. Avec votre situation et vos besoins, il permettra déjà un premier tri assez efficace parmi toutes les offres. Il y a des offres plus ou moins adaptées, vous en ferez là déjà une première expérience. Ensuite, vous pourrez faire le tri en fonction des particularités de chaque contrat. Et pour les offres les plus prometteuses, rien ne vous empêche de continuer la négociation de vive voix avec l’assureur afin de trouver le tarif imbattable pour la couverture parfaite de votre activité VTC.

Simulez votre assurance automobile
Devis gratuit & sans engagement