Leasing auto : quelles conditions ?

Découvrez les conditions d’obtentions d’un leasing automobile, avec un contrat de LOA ou de LLD. On vous explique tout.

Principe du leasing et les conditions

Le leasing est un contrat de crédit-bail, autrement dit c’est une location qui est financée par un crédit à la consommation, pour la location avec option d’achat (LOA) en particulier. En ce qui concerne la location longue durée (LLD), on ne parle pas de leasing mais bien d’un contrat de location mobilière car la location n’est pas associée à un crédit à la consommation. Dans les deux cas de figure, l’automobiliste est locataire du véhicule, c’est l’organisme bailleur pour la LOA (leasing) qui est propriétaire du véhicule, lui-même acheté auprès de la concession.

Le leasing automobile peut être proposé sur un véhicule neuf ou d’occasion, par une concession ou un vendeur professionnel. Le bailleur peut être une filiale du constructeur (Volkswagen Bank, PSA Finance, DIAC de Renault…) ou un organisme de crédit spécialisé dans le financement de leasing. Pour obtenir un contrat de LOA, il faut répondre à certaines conditions, que ce soit au niveau de l’automobiliste ou au niveau du contrat de leasing.

contrat

Conditions de leasing : l’automobiliste

Pour obtenir un leasing, il y a plusieurs conditions de recevabilité liées à la situation de l’automobiliste, il faut naturellement être titulaire du permis de conduire et avoir la capacité financière de rembourser le loyer pendant toute la durée du leasing. C’est tout simplement comme pour un crédit, il y a une étude de la solvabilité qui est effectuée, cela implique d’avoir un contrat de travail pérenne (CDI, fonctionnaire, profession libérale, etc…) et un taux d’endettement compatible, moins de 33%.

La demande de leasing va nécessiter de fournir des documents comme la carte nationale d’identité, une photocopie du permis de conduire, les trois derniers relevés de compte, les trois dernières fiches de salaire, une quittance de loyer ou facture d’électricité ainsi que l’avis d’imposition. Ce sont des conditions obligatoires fixées par les bailleurs pour étudier la demande de leasing. Pour les personnes en couples, le conjoint peut être défini comme co-emprunteur, ce qui a pour effet de faciliter l’acceptation du dossier.

Rappel des conditions de l’automobiliste :

  • Contrat de travail (type CDI, fonctionnaire ou professionnel)
  • Fiches de salaires
  • Relevés bancaires
  • Avis d’imposition
  • Justificatif de domicile
  • Permis de conduire
  • Carte nationale d’identité

Leasing : les conditions du contrat

La mise en place du leasing commence par le choix du véhicule, de la finition, de la motorisation et des équipements, c’est une condition nécessaire de définir avec précision le modèle du véhicule afin d’affiner le prix de vente TTC. C’est ce prix de vente qui va permettre de définir les conditions du leasing, à savoir le montant du loyer, le montant de la valeur résiduelle pour l’option d’achat ou encore le montant des entretiens forfaitaires si ces derniers sont inclus dans le contrat de leasing.

Le contrat prévoit également des conditions liées à l’utilisation de la voiture, avec pour commencer la durée du contrat en mois, le forfait kilométrique à ne pas dépasser et éventuellement les frais de remboursement anticipé. Effectivement, rendre un véhicule avant la fin du contrat de leasing entraine des frais de remboursement anticipé, tout comme la restitution du véhicule en mauvais état peut entrainer des frais de remise en état. Ces éléments sont des conditions incluses dans le contrat.

Rappel des conditions du contrat :

  • Prix de vente du véhicule
  • Montant du loyer
  • Montant de la valeur résiduelle (si levée d’option d’achat)
  • Montant de la valeur vénale pour chaque mois (si rachat du véhicule à partir du 13e mois)
  • Frais pour chaque kilomètre dépassé
  • Frais de remboursement par anticipation
  • Garanties et caution

Apport : une condition du leasing ?

De nombreuses offres sont communiquées avec des conditions commerciales particulières, c’est notamment le cas de l’apport ou du premier loyer majoré. Il faut savoir que la plupart des constructeurs communiquent sur un montant de loyer réduit, cela permet de rendre l’offre plus attractive mais elle implique de verser un premier loyer plus important et donc d’avoir un apport personnel à disposition pour pouvoir régler la somme demandée. L’apport n’est aucunement une obligation, si l’automobiliste est en capacité financière de rembourser les loyers sans premier loyer majoré, alors il peut tout à fait demander à obtenir son leasing sans apport.