Inclure un crédit conso dans un crédit immobilier

Découvrez comment financer un projet de consommation dans le cadre d’une souscription de prêt immobilier, que ce soit avant ou après signature du contrat de crédit.
FAIRE RACHETER VOTRE CRÉDIT CONSO
Simulation gratuite & sans engagement

Crédit conso et prêt immobilier : peut-on l’inclure dedans ?

Lorsqu’un emprunteur sollicite un prêt immobilier afin de financer une acquisition immobilière (achat de maison, d’appartement, construction de maison…), ce dernier va obtenir un contrat de crédit l’informant des modalités de remboursement et notamment du taux proposé par la banque. Le contrat va permettre de retrouver certaines informations importantes comme le coût total du crédit, la durée de remboursement ou encore le montant de la mensualité. Lorsque le TAEG proposé est particulièrement bas, certains emprunteurs se demandent s’il n’est pas opportun de profiter de ces conditions pour inclure un crédit à la consommation dans le prêt immobilier, une idée ingénieuse qui ne peut malheureusement pas être mise en application.

Il n’est pas possible d’intégrer un prêt à la consommation dans le prêt immobilier tout simplement car il s’agit de deux types de crédits différents, avec deux législations bien distinctes. La banque peut uniquement proposer un prêt personnel qui sera proposé en même temps que le prêt immobilier et effectuer un lissage de prêt, c’est-à-dire adapter les mensualités en fonction des durées de remboursement des deux crédits. Chaque crédit aura donc un taux qui lui est propre et un contrat unique.

Prêt immobilier avec un crédit auto ou une LOA en cours

Regrouper le prêt conso avec le prêt immobilier

Lorsque le prêt immobilier a déjà été souscrit et que l’emprunteur souhaite financer un projet relevant du crédit à la consommation, il n’est pas possible non plus de revenir sur le contrat en cours et de demander à inclure la somme dans le contrat actuel. Le prêt immobilier peut éventuellement être renégocié avec la banque mais l’emprunteur devra souscrire un crédit indépendamment de celui-ci pour financer son projet de consommation. Il peut également profiter du regroupement de crédit pour opérer ces deux changements, à savoir réajuster les conditions de remboursement actuelles (taux, durée, mensualité) et rajouter un montant supplémentaire pour financer un projet de consommation comme la réalisation de travaux ou même l’achat de voiture, le projet n’a pas nécessairement besoin d’être en lien avec le projet immobilier.

La mise en place de ce financement se fait en plusieurs étapes, tout d’abord il faut déposer une demande de rachat de crédit en prenant soin de préciser les informations sur l’emprunteur mais aussi les crédits en cours avec les montants à rembourser et les mensualités actuelles. La banque en charge de ce financement va ensuite proposer un contrat de crédit avec de nouvelles modalités, l’emprunteur peut choisir entre une mensualité identique ou une mensualité plus basse, ce qui revient à moduler la durée de remboursement sur une durée plus ou moins longue. Après acceptation et signature du contrat de crédit, les fonds sont débloqués et servent à rembourser les crédits en cours, la nouvelle mensualité est mise en place le mois suivant. Concernant le montant demandé, il est versé sur le compte de l’emprunteur.

Prêt auto, leasing : changement de voiture avec un prêt immobilier

Il est fréquent de constater que des emprunteurs remboursent en même temps une mensualité de prêt immobilier et une mensualité de prêt auto ou un loyer de location avec option d’achat. Simplement, solliciter un nouvel emprunt n’est pas toujours à la portée de toutes les bourses, il faut avoir la capacité de cumuler une nouvelle dette et donc avoir une capacité à emprunter suffisante. Le regroupement de crédit permet là encore de s’adapter à la situation et aux besoins des automobilistes. L’idée est de regrouper dans un seul contrat le prêt immobilier et le crédit auto ou le leasing automobile, un montant supplémentaire peut être mis en place si l’automobiliste souhaite changer de voiture, cela lui permet de tout inclure dans le nouveau contrat de crédit et de ne rembourser qu’une seule mensualité.

Concernant le leasing, il faut être au minimum au 13e mois de remboursement pour pouvoir faire racheter le contrat par une banque spécialisée, le remboursement anticipé entraine la levée de l’option d’achat et donc l’automobiliste devient automatiquement propriétaire de la voiture. Il peut donc la revendre s’il le souhaite ou la garder en ayant bien pris conscience que les modalités d’entretien inclues dans le contrat de leasing ne s’appliquent plus, ce qui revient à prendre en charge les frais d’entretiens. Pour le crédit auto, opérer un regroupement de crédit peut aussi permettre de s’abroger de la clause de revente interdite, ce qui permet de changer plus facilement de voiture.