Utilitaire L1H1 : caractéristiques et devis

UTILITAIRES

Il existe plusieurs formes et tailles d'utilitaires L1H1, L1H2, etc. Ces références permettent de faciliter le choix des acheteurs mais aussi des constructeurs. Explications.

utilitaire L1H1

Les utilitaires L1h1 : Comprendre ses caractéristiques et identifier le véhicule qui répond à vos attentes

Un utilitaire, à quoi ca sert ?

Si vous exercez un métier qui requiert, à intervalles réguliers, le transport et l’acheminement de marchandises lourdes et encombrantes, ou encore de matériel nécessaire mais peu pratique à déplacer, vous avez sans doute été confronté à la problématique du transport routier, tâche bien difficile si vous ne disposez pas du véhicule qui s’adapte précisément à vos besoins. Car ce n »est pas tout de faire l’acquisition d’un véhicule spacieux apte à convoyer vos marchandises ou votre matériel : encore faut-il bien comprendre les avantages et les inconvénients de chaque option à votre disposition afin d’être capable de définir quel véhicule répondra parfaitement à vos attentes. On serait parfois tenté, par exemple, d’acquérir un véhicule de transport lourd de type semi-remorque quand on travaille dans des secteurs comme le bâtiment, mais plusieurs facteurs peuvent vite se révéler dissuasifs : prix excessifs, nécessité de posséder des permis de conduire bien particulier, inaccessibilité de nombreuses zones urbaines et périurbaines à cause de la taille du véhicule, difficultés à charger ou décharger la remorque, et ainsi de suite.

C’est pour répondre à de telles problématiques qu’existent les véhicules utilitaires, qui offrent un compromis idéal entre la robustesse et l’espace nécessaires au bon convoi de votre matériel ou de vos biens encombrants, et une maniabilité facile qui lui permette de se fondre au mieux dans votre quotidien. L’utilitaire se conduit en effet avec un permis B tout-à-fait standard si vous conduisez déjà une voiture classique. Seul l’ajout d’une remorque, avec un véhicule convoyant un poids supérieur à 3500 kg peut justifier de passer un complément à ce permis : mention 96 ou permis « BE ». Mais ce ne sera sans doute pas votre cas si vous faites un usage classique d’un utilitaire et que vous convoyez donc moins de 3,5 tonnes, ce qui sera généralement votre cas ! L’utilitaire permet également de passer de manière beaucoup plus fluide dans certains passages étroits, fréquents dans les environnements urbains qui sont généralement ceux où travaillent les artisans et commerçants, principaux utilisateurs d’utilitaires puisque leurs métiers nécessitent à la fois le convoi de nombreuses marchandises et le contact avec un client qui vit le plus souvent en ville.

Différents types d’utilitaires pour différents besoins

Maintenant que nous avons bien défini les différents avantages de l’utilisation d’un utilitaire et les services qu’un tel véhicule peut vous rendre dans l’exercice de votre métier, il faut vous mettre en garde : « utilitaire » n’est en réalité qu’un mot généralisant qui engobe en fait tout un éventail de véhicules. Toute voiture au profil de « camionnette » et à la taille légèrement supérieure à la norme peut être qualifiée d’utilitaire, mais leurs caractéristiques peuvent varier.

Récemment, de nombreux véhicules utilitaires ont le même profil, indépendamment des marques automobiles et de leur année de production, si bien qu’on pourrait croire qu’il existe des normes bien précises sur la taille de ces véhicules ; mais il n’en est rien. La similarité de la plupart des véhicules utilitaires entre eux est en fait due au fait qu’il existe des fabricants d’utilitaires souvent communs à plusieurs marques : chaque constructeur automobile n’a pas les moyens de production de tels véhicules, qui se vendent beaucoup moins que des automobiles « standard » et ainsi plusieurs constructeurs peuvent acquérir des utilitaires fabriqués dans une seule et même usine, apposant seulement son logo sur la voiture une fois qu’elle est déjà terminée. Voilà pourquoi certains modèles d’utilitaires de marques concurrentes sont si similaires : ce sont en fait les mêmes voitures, produites par les mêmes machines, mais vendues par deux marques différentes sous des noms différents.

Pour autant, aucune norme ne dicte la fabrication de véhicules utilitaires et leurs dimensions, leurs capacités de stockage, leur prise en main, varient beaucoup. On trouve ainsi des véhicules dont la hauteur peut varier entre 3m et plus de 5m, et dont la longueur peut également osciller entre 5m et 7m par exemple. Dans ce labyrinthe, difficile de s’y retrouver, car chaque véhicule, selon sa forme et ses dimensions, aura une prise en main bien différente et ne permettre pas de stocker autant d’objets dans son coffre. D’où la nécessité de bien étudier chaque offre sur le marché pour définir quelles dimensions, quel profil, quelle conduite vous conviendront le mieux !

Les modèles L1H1 : un compromis idéal entre confort de conduite et efficacité

L’erreur trop souvent commise par les nouveaux conducteurs d’utilitaires est de faire l’acquisition d’un modèle trop grand pour leurs besoins : ils se trouvent alors bien souvent gênés par un véhicule dont la taille excessive ne fait que les ralentir et les gêner lorsqu’ils doivent passer sous un pont, emprunter une ruelle ou réaliser des manœuvres précise comme des créneaux. On sous-estime bien souvent la difficulté de la tâche que représente la conduite d’un véhicule utilitaire de grande envergure : chaque demi-tour, chaque virage serré et chaque marche arrière devient alors une épreuve et une épine dans le pied. Bien souvent, si vous êtes un artisan soucieux d’emporter outils et matériels ou même un livreur de marchandises classiques (sauf gros meubles etc !) vous n’avez pas besoin d’un utilitaire plus spacieux que le modèle « standard » de chaque gamme : le L1H1.

Pour savoir quel modèle vous correspond il faut en effet regarder son intitulé : L1H1, L2H3 : autant d’indicateurs destinés aux acheteurs pour comprendre quel véhicule leur est destiné. Il faut d’abord bien comprendre que ces spécifications ne sont en aucun cas une indication précise de la taille du véhicule mais plutôt un indice : dans chaque gamme le véhicule L1 et le moins long, le L2 est peu plus long, le L3 encore un peu plus et ainsi de suite ; le H1 est de la même manière le plus petit, suivi du H2 etc. Cependant un L2H2 de Renault peut faire une taille totalement différente d’un L2H2 d’une autre gamme vendue par Citröen par exemple ! Pour plus de précisions il faut donc aller vérifier directement sur le site internet ou en garage la taille précise (en cm) du véhicule.

Alors à quoi servent ces indices ? Essentiellement à ce que vous puissiez identifier en un clin d’œil quel modèles vous est destiné. Le L1H1, en l’occurrence, fait office de modèle standard adapté aux besoins de la majorité des consommateurs. Ensuite, si vous disposez d’un objet extrêmement haut, par exemple, vous pouvez opter pour un L1H2 ou H3 – à l’inverse si vous souhaitez transporter des objets particulièrement longs, vous pouvez envisager un L2H1, L3H1…

Gardez cependant à l’esprit que ces modèles sont spéciaux et répondent à des besoins précis et assez rares, et que plus un véhicule et long, large et haut, et plus il sera difficile à manœuvrer. Le L1H1 est un choix de base censé répondre à la grande majorité des besoins tout en offrant un très bon confort de conduite, et ce n’est que si vous avez des objets particuliers à transporter que d’autres modèles plus difficiles à conduite vous seront utiles.